Back to top
Mantelle Dorée © MNHN - F-G Grandin

La mantelle dorée

La mantelle dorée est une espèce endémique que l’on trouve uniquement à Madagascar. 

Fiche d’identité

Classe, ordre et famille :
Amphibiens, Anoures, Mantellidés
Espèce :
Mantella aurantiaca
Durée de vie :
jusqu’à 8 ans (5 en captivité)
Taille :
entre 2 cm et 3 cm, quelques grammes
Vie larvaire :
6 à 8 semaines, environ 30 œufs
Habitat naturel :
marécages, forêts de Pandanus
Régime alimentaire :
insectivore
Région d’origine :
Madagascar
Statut UICN : 

En danger critique (CR)

Mode de vie

Ce petit amphibien insectivore vit dans les marécages et les forêts de Pandanus, sur un territoire de moins de 10 km², réparti en trois groupes de populations.

Les mantelles utilisent de brèves vocalises ou des marqueurs chimiques pour communiquer.

Les connaissances sur les mantelles sont peu développées. Les individus du zoo servent donc de support à diverses études – acoustique, évaluation de la diversité génétique, etc. – qui permettront d’améliorer la préservation de cette espèce.

Signes distinctifs

Les mantelles, endémiques de Madagascar, et les dendrobates d’Amazonie n’ont pas de lien de parenté. Cependant, ces grenouilles se ressemblent en signalant leur toxicité par des couleurs vives. Il s’agit de convergence évolutive : deux espèces, vivant dans des milieux aux contraintes similaires, évoluent de façon semblable.

Anecdote

Leurs belles couleurs sont cause de leur malheur : convoitées par les collectionneurs, ces grenouilles sont des animaux de compagnie prisés. Près de 100 000 mantelles dorées ont été prélevées à Madagascar entre 1996 et 2005 pour être ensuite exportées. Ce commerce est aujourd’hui réglementé.